Cantique des Cantiques chapitre 7 version Ostervald chanté par Frederique Vervoitte

Dans la petite assemblée, je m'assieds avec ma guitare, et, telle un menestrel, je joue et lis la Bible en chantant, portée par l'Esprit. Hier soir, quelqu'un a demandé le chapitre 7 du Cantique des Cantiques, et la version ouverte sous mes yeux était celle d'Ostervald.
Enregistré simplement via mon mobile. Partage.



En premier, j'avais été un peu gênée de prononcer ces mots, parce qu'il devraient l'être par une voix d'homme. Mais, en la donnant, cette poésie s'est fait entièrement mienne.
Ce matin, en la réécoutant, j'éprouvait à nouveau ce même sentiment : comme allant, marchant et dansant ça et là dans la ville merveilleuse, ma voix était celle de la fiancée, je parlais à Jérusalem, où j'attendais mon bien-aimé.
Ce Cantique des Cantiques s'est révélé à moi comme sous son meilleur jour : une sublime allégorie de l'attente du Roi des Rois, qui n'est pas un dialogue mais un monologue féminin, un profond chant d'amour tourné tour à tour vers le Seigneur et la ville de son règne bienheureux.

Frederique Vervoitte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de nous laisser un commentaire, il sera publié dès que nous aurons validé.
Thank you for your comment, It will be published as soon as we have validated.

Vous pouvez nous écrire un message, ou nous soutenir
Feel free to write us a message or to support us.

Creative Commons License

Vous pouvez partager notre travail si vous citez le nom de l'auteur, si vous n'en faites pas d'utilisation commerciale, et si vous ne le modifiez pas.
You are free to share our work if you give credit, if you do not use it for commercial purposes, and if you do not modify it.